Top 10 Meilleur Parafoudre 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Parafoudre ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Parafoudre pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Parafoudre !

Notre sélection de parafoudre

Guide d’achat parafoudre

De nos jours, grâce à l’évolution incessante de la technologie, presque tous les équipements de la maison sont des appareils électriques ou électroniques. De ce fait, il est très probable que les lignes d’alimentation électrique ou téléphonique soient touchées par une surtension. D’où la nécessité d’un parafoudre ou d’un parasurtenseur qui est un appareil anti surtension placé à l’extérieur d’une construction afin de surveiller en permanence la tension du courant électrique et aussi afin de protéger toutes les installations électriques. Notons qu’avant, la plupart des surtensions ont été causées par le foudroiement mais ceci n’est pas l’unique raison qui peut expliquer l’augmentation de la tension électrique à une fréquence trop élevée ou à un courant fort.

Les principaux types de parafoudres

En général, un parafoudre sert à dévier l’énergie des ondes de surtension. C’est un composant électrique qui est différent d’un paratonnerre car il ne s’agit pas d’un appareil qui protège les structures contre les effets de la foudre mais plutôt d’un dispositif qui protège contre le survoltage de varistance, d’éclateur ou de diodes Zener. En temps normal, un parasurtenseur apparaît comme un circuit ouvert par le reste de l’installation mais au cas où un coup de foudre survient, le parafoudre va en même temps écouler et limiter la surintensité. Selon la norme NF EN 61643-11, on distingue actuellement trois catégories de parafoudres, à savoir :
– les parafoudres de type 1 ou parafoudres d’équipotentialité : qui se trouvent dans le tableau électrique principal et qui dispose d’une onde de courant de 10/350µs. On les voit souvent installer avec des paratonnerres et ils sont capables d’écouler un courant de foudre en retour qui se répand du conducteur de terre vers le réseau de distribution d’énergie. Ce sont des dispositifs très puissants.
– les parafoudres de type 2 : qui sont installés dans chaque tableau électrique en tête d’installation et qui servent à protéger les récepteurs ainsi que les installations électriques de basse tension ou de courant faible avec des fils électriques ou des câbles électriques. Leur onde de courant est de 8/20µs et ils écoulent les courants qui proviennent des coups de foudre indirects.
– les parafoudres de type 3 : qui détiennent les plus faibles capacités d’écoulement et qui sont normalement installés avec les parafoudres de type 2 vu qu’ils ne peuvent pas fonctionner seuls. Leur rôle est de réduire la surtension qui survient aux bornes des installations sensibles.

Comment choisir le parafoudre à installer ?

Afin de garantir une meilleure protection contre la foudre et contre les surtensions, il y a lieu de tenir compte en premier lieu du type de bâtiment sur lequel on souhaite l’installer et aussi de la localisation de ce bâtiment. L’objectif étant de minimiser les risques d’endommagement des appareils électriques et aussi des appareils téléphoniques. Et il faut savoir que les parafoudres que l’on place sur les grands bâtiments comme les grands sites industriels ou les hôpitaux ne ressemblent pas aux parafoudres que l’on met sur des maisons d’habitation, des bureaux ou sur des petits commerces. De plus, la fréquence et l’intensité des orages varient dans toutes les régions de la France donc il ne faut pas négliger le critère géographique du logement. Ensuite, le second critère qu’il faut considérer est la distance qui sépare les équipements du parafoudre, notamment de la prise parafoudre ou de la multiprise parafoudre, parce que si celle-ci est évaluée à plus de 10 mètres, il est nécessaire d’installer d’autres parafoudres supplémentaires de type 2 ou de type 3. Il y a lieu de savoir également que le dimensionnement et les capacités d’écoulement des parafoudres sont choisis en fonction de leur zone d’exposition. Quant aux dispositifs de protection des parafoudres comme le disjoncteur ou le fusible, ils dépendent du courant de court-circuit et aussi du tableau électrique utilisé. Enfin, il y a lieu de considérer le type de réseau que l’on veut protéger c’est-à-dire s’il s’agit de l’installation complète électrique ou d’une partie seulement. Et par dessus-tout, il faut toujours respecter la norme NF EN 61643-21 sur les parafoudres.

Comment brancher un parafoudre ?

Pour mettre en place un parafoudre, il y a lieu de l’installer au tableau, ou plus précisément entre les interrupteurs différentiels et le disjoncteur, de manière à le raccorder directement à la terre. Pour ce faire, il faut couper toutes les sources d’électricité ou l’arrivée du courant et commencer par enlever les vis du capot du tableau. Cette première étape est très importante pour notre sécurité car personne ne peut maîtriser les risques d’accident. Notons que le parafoudre va constituer un module de sécurité qui est fixé avec les autres disjoncteurs différentiels 30mA. Puis, il faut également dévisser le haut de l’interrupteur différentiel afin de pouvoir enlever les fils neutre et les fils de phase qui sont associés au disjoncteur d’abonné. C’est seulement après qu’on puisse décaler les autres modules et connecter le parafoudre en reliant le fil bleu à la borne N et le fil noir à la borne L. Pour terminer, la dernière étape consiste à réaliser la remise en route en branchant les fils électriques sur la prise électrique.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-11-26 02:32:12